HISTORIQUE ET PRESENTATION GENERALE DE LA PLATEFORME

 

  1. Historique

En phase avec la circulaire du Gouvernement Wallon du 23 juin 2006 promouvant la mise en place de CCCA, le Collège provincial du Hainaut prend l’initiative de créer une plateforme provinciale d’échanges entre les CCCA du Hainaut.

La coordination de cette plateforme sera assurée par le département « Hainaut Seniors » de la DGAS (cf. fiche PSO).

Afin de favoriser la transversalité de nos services provinciaux, l’Observatoire de Santé du Hainaut sera associé à la programmation ainsi qu’au déroulement des réunions de la plateforme provinciale d’échanges entre CCCA.

Une seconde circulaire du Gouvernement Wallon (2 octobre 2012) actualisera le cadre de référence relatif aux modalités d’organisation et de fonctionnement des CCCA telles que prévues dans la première circulaire. La seconde circulaire vise également à renforcer la vocation consultative et participative des CCCA au sein de la commune.

A cet égard, il nous semble utile de rappeler que depuis 1970, la Province de Hainaut développe via le réseau des Universités du Temps Disponible et les antennes Hainaut Seniors une politique de promotion de la place des seniors dans la société par le développement de leur participation à la vie sociale, culturelle et leur implication dans la dynamique citoyenne.

Le concept de «seniors citoyens à part entière » est au cœur d’une démarche qui non seulement rejoint la philosophie des CCCA, dispositif de démocratie participative, mais encore constitue un terreau fertile au développement de ces structures dans le contexte de la supracommunalité provinciale.

 

  1. Missions de la Plateforme provinciale d’échanges entre CCCA du Hainaut

Elles tentent à rendre les CCCA plus performants dans l’accomplissement de leurs objectifs tels qu’ils sont définis dans la circulaire du Gouvernement Wallon de 2012.

Elle vise notamment à

  • Favoriser un échange de pratiques au départ des projets, difficultés, modes de fonctionnement et d’organisation des uns et des autres.
  • Favoriser l’appropriation par les uns d’actions ou de réalisations fructueuses entreprises par les autres – ex. « Seniors Focus », la Parlotte Café, etc.
  • Fournir un soutien méthodologique et un support aux actions en ayant au besoin recours à l’offre et/ou à l’expertise des services provinciaux (en collaboration avec les relais territoriaux)
  • Sensibiliser les CCCA à leur rôle fondamental en tant qu’outil de développement de la consultation et de la participation des aînés au sein de la commune (circulaire Gouvernement Wallon 2012)
  • Aider à la mise en œuvre du dispositif VADA, outil méthodologique de première valeur, auprès d’un CCCA qui en formule la demande
  • Sensibiliser les CCCA aux enjeux seniors majeurs, approche théorique et pratique d’une thématique en rapport avec les préoccupations des seniors.

Ex. intergénérationnel, maintien à domicile, lutte contre l’isolement, renforcement du volontariat, …

  • Organiser des formations spécifiques en réponse aux demandes. Ex. connaissance du fonctionnement d’une Commune, conduite de réunions, gestion de conflits, communication avec les autorités communales, méthode de diagnostic des besoins des seniors, initiation aux nouvelles technologies, réduction de la fracture numérique chez les aînés, prise en main d’un ordinateur.
  1. Schéma du programme des réunions de la Plateforme et fréquence

Il est convenu de continuer à réunir la plateforme au moins deux fois par an en séance plénière. Des sous-plateformes peuvent également être tenues par arrondissement si cela s’avère opportun.

En ce qui concerne le contenu des programmes de réunion, le schéma suivant a été communément admis lors de la plateforme du 1er octobre 2015 à Mons.

Matinée : approche théorique et pratique d’une thématique relative aux préoccupations des aînés (enjeux seniors majeurs) avec priorité accordée aux thématiques évoquées par les CCCA lors de la plateforme du 1er octobre 2015.

Les cinq dernières plateformes ont eu pour thème :

  • 01/10/2015 à Mons : VADA, un outil méthodologique de première valeur au service des CCCA
  • 22/03/2016 à Chapelle-Lez-Herlaimont : Faire de l’intergénérationnel, pourquoi ? Comment ?
  • 04/10/2016 à Gerpinnes : Quelles réponses aux problèmes d’isolement et de solitude dans nos communes et dans nos quartiers ?
  • 16 mars 2017 à Binche : Le développement du volontariat des seniors – Pourquoi ? Comment ?
  • 10/10/2017 à Frasnes-Lez-Anvaing : La mobilité des seniors

Des intervenants extérieurs (gérontologues, responsables d’associations, …) assurent l’approche théorique nécessaire à la clarification des concepts et des enjeux (ex. différence entre isolement et solitude).

Il s’ensuit des échanges entre CCCA sur la thématique abordée.

Après-midi :       - échanges généraux de pratiques entre CCCA : projets, réalisations,                                    difficultés, collaboration avec les services communaux, …

                            - tour de table afin de déterminer quelle sera la thématique retenue lors de la                      prochaine plateforme

                            - examen par les relais territoriaux de l’offre provinciale en tant que réponse                        possible à des demandes exprimées par les CCCA (dans le domaine des                          formations notamment).

                

  1. Plateforme 2016 et 2017– composition de l’équipe d’animation

La représentation actuelle de la DGAS (Hainaut Seniors) est assurée par Claude MAUFORT qui préside les réunions.

La représentation de l’Observatoire de Santé du Hainaut (Département Milieux de Vie et Territoires) est quant à elle assurée par Karine DE JONGHE et Valérie WAROQUIER.

  1. Participation

Le dernier recensement révèle l’existence de 47 CCCA aboutis ou en structuration pour les 69 communes du Hainaut.

Les cinq dernières plateformes provinciales d’échanges ont réuni 34 CCCA différents sur les 47 existants – voir cartographie.